Mon chien est suicidaire

      Eh oui, la grande saga des histoires de Majid continue ! Aujourd'hui, l'histoire de mon chien...

     Mon chien est un bâtard (d'en**lé de sa tante), orphelin, délaissé puis violé par toutes les danseuses du Crazy Horse et Philippe Candeloro.

     Dès son plus jeune âge, il eut des comportements dangereux : à 3 mois, il a commencé à dealer. D'abord le shit, puis la coke, et enfin le crack (badaboum tsoin tsoin), tout en se droguant lui même.

     Le pauvre était allé jusqu'à se poser des perfusions de coke, et à bouffer des croquette enrobées de poudre... C'est à ce moment-la qu'il fit sa première TS ("Tentative de Suicide" ou "Terminale Scientifique", c'est pareil !). Il traînait chez moi, dégoûté de la vie quand il vit un pot de mort-aux-rats que ma mère avait mis là pour tuer des rats, car c'est bien connu, la mort-aux-rats tue les rats. Il décida alors de mettre fin à ses jours en avalant le contenu de la boîte. Le poison fit son effet, et explosa l'appareil digestif du chien si bien qu'il se mit à chi** de douleur toute la journée. Il fut opéré par le médecin de Ronaldo (voilà pour le cota de foot !), qui à l'époque n'était pas encore le médecin de Ronaldo. Après avoir reçu mon chien, il vint me voir et dit : "On a fait tout notre possible, tout ce qui était en notre pouvoir pour sauver votre chien...". Des larmes de joie montaient dans mes yeux, quand le doc' finit sa phrase : "... et il va bien maintenant.". Zut, il n'a pas crevé ce con ! En désespoir de cause, j'ai donc sorti mon fusil à pompe et j'ai mis une balle dans le genoux au docteur (la légende raconte qu'il se l'est opérée et recousue lui même dans les chiottes de l'hôpital avec de la laine de son tricot et en se désinfectant au bourbon et que c'est grâce a ça qu'il est spécialiste du genou et qu'il a pu opérer Ronaldo ; mais ça, c'est une autre histoire...).

     Le lendemain, mon chien était déjà sur pattes. Et ce fut de pire en pire. Il était tellement défoncé qu'il a acheté les singles des 2B3. Mais le chat du voisin, qui appartient à mon voisin, le dénonça aux gendarmes du commissariat de Clichy. Pourquoi a-t-il fait ça me direz vous, naïfs comme vous êtes, eh bien parce que les chats n'aiment pas les chiens, et surtout parce que ce chat est d'extrême droite et qu'il n'est pas pour la dépénalisation du cannabis, contrairement à mon chien. Bref, sitôt, mon chien vit, du fond d'un fiacre, baisser pour lui le pont d'un château fort où il laissa l'espérance, la liberté, et une dose de coke qu'il avait pris pour le voyage.

     A peine entré dans sa cellule, il dut essuyer les assauts du gros Dudule. Mais si, vous la connaissez la chanson :

Ah ! La grosse b*** à Dudule,
Quand je la prends, qu'elle m'en**** !

     Bref, toute la prison lui passa dessus et, miracle, cela lui fit oublier la drogue (on dit que les États-Unis furent intéressés par cette méthode et qu'ils l'ont essayée sur des accros a l'héro, une sombre histoire...). Il sortit de la prison désintoxiqué mais avec quelques problèmes de colon. Il passa un an tranquillement, mais il commençait à avoir de mauvaises fréquentations...

TO BE CONTINUED ! (à suivre !)

© MAJID & HIRWOON

Retour à la page précédente